La succulente tarte amandine aux poires

Étant des grands fans d’amande, nous ne pouvions passer à côté de la très gourmande association amande-poire. Délicieuse le jour même tiède, cette amandine est encore meilleure le lendemain (si tant est qu’il en reste !).

Les courses à faire
– 80g de beurre
– 1 œuf
– 80g de sucre
– 120g de poudre d’amande
– 1 c. à soupe de Maïzena
– 1 pâte brisée
– 5 demies-poires au sirop

Faire fondre le beurre.
Hors du feu, ajouter l’œuf, le sucre, la poudre d’amande et la Maïzena. Bien mélanger pour obtenir une pâte homogène.
Préchauffer le four à 180°C en cuisson traditionnelle.

Une fois que la préparation est prête, étaler la pâte brisée dans un moule. Piquer le fond de la pâte avec une fourchette. Disposer les poires au sirop égouttées puis déposer la préparation et l’étaler avec une fourchette.

Faire cuire pendant 35 minutes.

Saupoudrer la tarte de sucre glace et servir tiède ou froid.

La panna cotta : on remplace l’agar-agar par des blancs d’œufs

La panna cotta est traditionnellement préparée à base de gélatine (origine animale) ou d’agar-agar (100% végétal). Pour les récalcitrants aux gélifiants sous toutes ses formes, je vous propose la panna cotta avec des blancs d’œufs. Et en plus, c’est un bon moyen de recycler les blancs d’œufs comme ça, pas de gâchis !

La panna cotta est onctueuse et se tient mais n’imaginez quand même pas la démouler dans votre assiette ! :)

Les courses à faire pour 6 verrines
– 20 cl de crème liquide
– 10 cl de lait
– De l’extrait de vanille
– 2 blancs d’œufs
– 40g de sucre

Dans une casserole, faire chauffer jusqu’à frémissement la crème liquide, le lait et la vanille. Retirer du feu et laisser refroidir.

Pendant ce temps, mélanger les blancs d’œufs avec le sucre. Verser la crème. Bien mélanger et répartir dans des verrines.

Faire cuire au four à 120°C au bain marie, pendant 1 h 10.

En fin de cuisson, il faut que la surface soit bien prise et que l’intérieur soit légèrement tremblotant (en sortant du four au bout des 50 minutes comme indiqué dans la recette initiale, la surface était bien mais l’intérieur était trop liquide).

Laisser refroidir, puis mettre au réfrigérateur pendant une nuit.

Par dessus, j’ai opté pour de la gelée de framboises réchauffée quelques minutes afin de la rendre plus liquide.

La panna cotta à base d’agar-agar

Je vous souhaite une excellente année 2014 et j’en profite aussi pour vous remercier pour vos nombreuses visites ainsi que vos commentaires.

Pour cette première recette de l’année, je vous propose une panna cotta. Déjà testé et apprécié avec des blancs d’œufs, j’ai opté cette fois pour de l’agar-agar. Seul bémol, je n’ai pas de balance assez précise, alors j’ai pris en photo la cuillère avec la dose utilisée pour la recette ! :(

Les courses à faire pour 4 verrines
– 20cl de crème liquide
– 20cl de lait
– 3c. à soupe de sucre en poudre
– De l’extrait de vanille
– 1 fond de c. à café d’agar-agar

Faire chauffer la crème liquide, le lait, le sucre en poudre et la vanille jusqu’à un début d’ébullition.

A ce moment-là, ajouter l’agar-agar et bien mélanger. Porter à ébullition pendant 2-3 minutes.

Retirer du feu et verser dans les verrines.

Laisser refroidir et mettre au réfrigérateur pendant quelques heures.

Servir avec un peu de nappage à la framboises par exemple (perso, j’ai opté pour le nappage des paresseuses, déjà prêt, il n’y a plus qu’à verser ! :) )

L’amandier

J’avais déjà dévoré le gâteau aux pommes ultra moelleux trouvé sur le blog « je suis une quiche en cuisine mais je me soigne ». Aujourd’hui, je vous propose une autre recette issue du même blog toute aussi délicieuse : l’amandier ultra fondant. Mmmmhhh ! Une tuerie !

Les courses à faire
– 4 œufs
– 150g de sucre en poudre
– 200g de poudre d’amande
– 100g de beurre fondu
– Du sucre glace

Battre les œufs avec le sucre en poudre. Ajouter la poudre d’amande puis le beurre fondu.

Mélanger le tout jusqu’à obtention d’un mélange homogène.

Préchauffer le four à 200° en cuisson traditionnelle.

Verser dans un moule préalablement beurré et fariné et faire cuire pendant 15 à 20 minutes.

Servir tiède ou froid, découpé en petits carrés.

Mon petit plus : saupoudrer le gâteau de sucre glace.

La délicieuse tarte aux pommes et aux pignons

Le must de la gourmandise, selon moi, c’est de déguster une part de cette tarte encore tiède légèrement saupoudrée de cannelle… un délice ! ;)

 


Les courses à faire
– 1 pâte brisée
– 3 grosses pommes
– une noix de beurre
– 70g de sucre
– 5cl d’eau
– 50g de pignons de pin
– de la cannelle

Préchauffer le four à 180°C.

Etaler la pâte dans un moule, piquer le fond avec une fourchette. Faire cuire à blanc 17 minutes.

Peler et découper les pommes en petits morceaux. Les faire revenir dans une poêle avec une noisette de beurre.

Ajouter alors le sucre, l’eau et les pignons de pin. Laisser caraméliser le tout pendant 5 à 10 minutes. Retirer le jus si nécessaire.

Garnir le fond de tarte de cette préparation.

Laisser un peu refroidir avant de servir.

Saupoudrer de cannelle et savourer.

Les meringues inratables

Je sais que Katarinetta attend cet article avec impatience alors, je me lance…

Une fois la pâte sablée faite (voir recette précédente), il me restait deux blancs d’œufs.

Que faire avec ? C’est très simple, je vais sur le site de Katarinetta à la recherche de sa recette : les meringues inratables. J’ai suivi la recette à la lettre sauf pour le citron… parce que je n’avais pas de citron…

Résultat : des meringues croustillantes à l’extérieur et fondantes à l’intérieur. Un grand merci à Katarinetta pour nous avoir fait partager cette recette.

Les courses à faire pour 16 meringues :
– 110g de sucre en poudre
– 20g de sucre glace
– 2 blancs d’oeufs
– 1 c. à café de Maïzena

Mélanger les 2 sucres et réserver.

Battre les blancs avec la Maïzena pendant 5 minutes. Il faut que les blancs soient très fermes.

Puis, incorporer petit à petit les sucres et continuer à battre les blancs en diminuant la vitesse.

Préchauffer le four en cuisson traditionnelle à 120°C.

Faire des petits tas sur la plaque et faire cuire pendant 45 minutes.

Dés de tofu à la sauce aigre-doux

Le tofu, j’aime beaucoup mais cuisiné tel quel, c’est plutôt fade.

Alors, pour remédier à ce manque de saveur, j’ai opté pour une recette sucré-salé qui rend le tofu bien parfumé et en plus moelleux. Un délice !

Les courses à faire pour 2 personnes
– 250g de tofu
– 2 oignons
– un peu d’huile
– de la sauce aigre-doux
– 120g de riz
– du sésame

Faire revenir à feu doux et dans un peu d’huile le tofu coupé en petits dés et les oignons émincés.

Une fois que les oignons sont cuits et le tofu doré, arrêter le feu. Ajouter la sauce et bien mélanger.
Réserver le temps de faire cuire le riz.

Quelques minutes avant la fin de la cuisson du riz remettre le tofu sur feu doux afin de faire chauffer la sauce.
Disposer le riz, le tofu et sa sauce. Saupoudrer de sésame. Servir bien chaud.

Tuiles aux éclats de pistache

Je vous propose une variante des tuiles en remplaçant les amandes par des pistaches.
En plus d’apporter un bon goût aux tuiles, les pistaches grossièrement mixées donnent un joli visuel.
Autant vous dire que ces petits gâteaux sont très vite partis à l’heure du goûter avec un thé, un café ou un verre de lait.


 

 

Les courses à faire
– 80g de sucre
– 2 blancs d’œufs
– 70g de farine
– 50g de beurre
– des pistaches décortiquées

Travailler le sucre et les blancs d’œufs jusqu’à obtenir un mélange mousseux.
Ajouter la farine et le beurre fondu.

Préchauffer le four en chaleur tournante à 180° C.
Disposer la pâte en petits tas bien espacés (les tuiles ont tendance à s’étaler à la cuisson).
Parsemer de pistaches mixées grossièrement.

Faire cuire au four pendant 9 minutes.

Dès la sortie du four, détacher les tuiles et les placer rapidement par exemple sur un rouleau à pâtisserie afin d’obtenir une forme arrondie.

Les rochers à la noix de coco enrobés de chocolat

Une belle association chocolat-noix de coco le tout dans des petites bouchées très gourmandes.

Les courses à faire pour une douzaine de petits rochers
– 2 blancs d’œufs
– 100g de noix de coco
– 60g de sucre
– du chocolat noir

Monter le blanc en neige. Ajouter la noix de coco et le sucre. Bien mélanger.

Préchauffer le four à 180°C en cuisson traditionnelle.

Former des petits tas et les déposer sur une plaque sur laquelle vous aurez posé au préalable une feuille de papier sulfurisé.

Faire cuire pendant 11 minutes. Les rochers seront dorés, croustillants à l’extérieur et bien moelleux à l’intérieur.

Lorsque les rochers ont refroidi et durci, faire fondre le chocolat. Tremper les rochers dans le chocolat de manière à recouvrir toute la surface. Mettre les rochers au réfrigérateur le temps que le chocolat durcisse.

Les petits rochers à la noix de coco

Pour les fans absolus de la noix de coco et pour les autres !

Les courses à faire pour une douzaine de petits rochers
– 2 blancs d’œufs
– 100g de noix de coco râpée
– 60g de sucre

Monter les blancs en neige. Ajouter la noix de coco et le sucre. Bien mélanger.

Préchauffer le four à 180°C en cuisson traditionnelle.

Former des petits tas et les déposer sur une plaque sur laquelle vous aurez posé au préalable une feuille de papier sulfurisé.

Faire cuire pendant 11 minutes. Les rochers seront dorés, croustillants à l’extérieur et bien moelleux à l’intérieur.

Surtout, bien surveiller la cuisson, lorsque les rochers commencent à dorer, c’est cuit.