Le café, c’est la boisson par excellence de fin de repas. Celle qui est la plus plébiscitée par les Français après l’eau. Le rater, c’est louper son petit-déjeuner, son déjeuner, son dîner ! On vous explique comment le réussir.

Peu importe la machine !

Que vous ayez une machine à café filtre ou une machine à café expresso, qu’elle soit automatique ou manuelle comme les percolateurs de bar, vous pourrez faire un bon café dans chacune d’entre elle. Il faut veiller cependant à :

Avoir une machine à café propre !

Cela peu paraître bête. Mais l’état d’hygiène de votre machine à café influence directement le goût en tasse. Le marc de café humide peut moisir en quelques jours. Donc, pour une machine à café filtre, la cafetière électrique classique, on s’assure de mettre un filtre tout neuf, et que la verseuse soit bien nettoyée.

Pour une machine expresso manuelle, type percolateur, il faut que la douchette soit propre, ainsi que le porte-filtre. Des produits d’entretien (type Pullycaf), peuvent s’avérer très précieux !

Pour une machine à café automatique avec broyeur intégré, veiller à ce que l’unité de percolation soit bien nettoyée. Sur une machine à café Jura, celle-ci vous demandera périodiquement d’opérer à un nettoyage à l’aide d’une pastille détergente. Chez Saeco et Delonghi, il faut passer le groupe à café sous l’eau une fois par semaine.

Une eau filtrée !

L’eau a un goût. De plus, en France, l’eau est très calcaire dans la plupart des régions. Cela impacte directement la qualité de l’eau. Filtrer son eau, c’est la rendre totalement neutre en goût et donc de profiter des arômes de son café préféré sans que ceux-ci ne soient influencés par le calcaire ! Pour votre machine à café filtre, utilisez une carafe type Brita. Pour les machines expresso, il existe pour la plupart des marques des cartouches filtrantes à placer dans le bac à eau.

Le plus important : un bon café !

Le choix du café, c’est l’élément le plus important. L’idéal, c’est d’aller voir votre le meilleur torréfacteur de votre région, et de lui demander conseil. Il saura vous orienter selon vos goûts, et votre machine. En effet, certains cafés se prêtent plus à l’extraction lente, comme le Sidamo d’Ethiopie, quand des mélanges plus torréfiés, à l’italienne, sont parfaits pour votre machine à café expresso.

Il existe cependant quelques « bases » pour ne pas se louper ! Choisissez un café où il est spécifiquement écrit « torréfaction artisanale » ou « torréfaction lente ». Les industriels ont tendance à vouloir cuire trop vite les grains de café, à haute température, ce qui donne un désagréable goût de brûlé.

Le dosage est aussi très important. Faites des tests ! Commencer avec une dose de 7 grammes par tasse, et ajuster ensuite selon le café, votre propre goût et ceux des autres !

Si vous optez pour un café déjà moulu, choisissez la bonne mouture (la mouture, c’est la granulométrie du café moulu). Une mouture fine pour les machines expresso, une mouture plus grossière pour les machines à café filtre.

Enfin, si vous aimez les cafés doux, légèrement acidulés, orientez-vous vers des 100% Arabica. Si vous préférez des cafés plus costauds et corsés, choisissez un café avec une part plus ou moins important de robusta.